Voitures administratives utilisées illégalement : Le taux d’infractions chute à 5%

voitures administrativesLe taux des infractions dans l’utilisation des voitures administratives n’a jamais été aussi bas dans la Tunisie postrévolutionnaire. Il est passé de 13% au mois de septembre à 5% au mois de décembre de l’année 2016, rapporte l’Agence TAP.

Ce taux est, en soi, un petit exploit, dans un pays où le désarroi et l’insouciance semblent être la règle depuis un certain temps.

Il fait reconnaitre que cette baisse significative des taux d’infractions est le fruit d’une sérieuse campagne de contrôle qui a débuté depuis Aid Al-Idha. Une campagne qui a su imposer, un tant soit peu, le « prestige de l’Etat » pour ne s’en tenir qu’aux termes du Président Béji Caid Essebsi.

C’est dans le même contexte que des campagnes de sensibilisation de la prévention routière sont aussi menées afin de sensibiliser les usagers à l’importance du respect du code de la route.

A noter que les campagnes mises en place ont permis de contrôler, durant les trois derniers mois et demi de l’année 2016, environ 7200 véhicules administratifs sur tout le territoire, contre 6142 véhicules durant les huit premiers mois de 2016, faisant passer le nombre mensuel des véhicules contrôlés de 767 à 1946 véhicules.

AA

Commentaires:

Commentez...