Le Kef rejoint la vague de protestations

kef

La route entre Kef-Ouest et Sidi Abdallah a été bloquée par des protestataires dans la soirée du mardi 17 janvier 2017.

Des pneus ont été brûlés pour bloquer la route en signe de protestation contre la marginalisation de la région et contre les propos du député Mongi Harbaoui, qui avait déclaré que contrairement aux autres régions qui connaissent une vague de protestations depuis des jour, le Kef est « calme » car la plupart des projets de développment ont démarré.

Des bombes lacrymogène ont été utilisées par les forces de l’ordre pour disperser les protestataires, rapporte Mosaique fm, qui cite son correspondant.

Plusieurs protestations sont observées dans différentes régions du pays. A Sidi Bouzid, des affrontements ont eu lieu dans la soirée du lundi 16 janvier 2017  dans les cités Ennour Charki, Ennour et Frayjeya, entre des manifestants et les forces de l’ordre. Meknassi connait aussi des manifestations qui finissent généralement par des actes de violence durant la nuit.

A Métlaoui, le wagon d’un train de transport de phosphate a été brûlé par un groupes de jeunes protestataires dans la nuit du samedi 14 janvier 2017.

Des manifestants ont également bloqué la Route Nationale N°1 au niveau de la zone Hassi Ferid, à Ben Guerdane, en brûlant des pneus sur la route.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...