Allemagne : Un demandeur d’asile tunisien accusé d’avoir tué sa petite amie à Berlin

berlin

Un demandeur d’asile tunisien rebouté a été accusé d’avoir brutalement assassiné son ex-partenaire enceinte et leur bébé parce qu’il « ne voulait pas qu’elle élève l’enfant sans lui ».

Selon le Berliner Zeitung, Marwen B., âgé de 29 ans, a poignardé en juin dernier son ex petite amie allemande sept fois, dans son appartement du quartier berlinois de Schöneberg.

La victime a reçu des coups de couteau au niveau du foie, des poumons et du cœur et a saigné à mort.

Le tunisien a comparu devant le tribunal la semaine dernière pour meurtre, ajoute le journal allemand.

Selon les procureurs, Marwan est un demandeur d’asile rejeté qui ne voulait pas être déporté en Tunisie.

Les processus d’expulsions accélérées

Berlin a annoncé son intention d’accélérer les processus d’expulsions des demandeurs d’asile refusés, notamment ceux originaires des pays du Maghreb. La chancelière Angela Merkel a déclaré que l’attaque de Berlin exigeait une réponse rapide du gouvernement qui garantit à la fois la sécurité et les libertés civiles.

Merkel a souligné l’importance de mette en place un consensus entre les partis politiques à Berlin et de trouver des «solutions communes» pour classer l’Algérie, le Maroc et la Tunisie comme des pays sûrs, permettant aux autorités allemandes de renvoyer des personnes venues de ces pays.

Les réponses du vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel et du ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière étaient plus sèches. Tous deux ont annoncé que les pays qui n’accepteront pas les demandeurs d’asile refusés par l’Allemagne ne pourront plus recevoir d’aide au développement.

Commentaires: