Tunisie – Algérie – Maroc : L’Allemagne veut accélérer l’expulsion des demandeurs...

Tunisie – Algérie – Maroc : L’Allemagne veut accélérer l’expulsion des demandeurs d’asile déboutés

Par -

Lors d’un meeting tenu lundi 9 janvier 2016, la chancelière Angela Merkel a déclaré que l’attaque de Berlin exigeait une réponse rapide du gouvernement qui garantit à la fois la sécurité et les libertés civiles.

Elle a également appelé à des expulsions plus rapides pour les demandeurs d’asile déboutés.

Merkel a souligné l’importance de mette en place un consensus entre les partis politiques à Berlin et de trouver des «solutions communes» pour classer l’Algérie, le Maroc et la Tunisie comme des pays sûrs, permettant aux autorités allemandes de renvoyer des personnes venues de ces pays.

Merkel a plaidé en faveur d’une expulsion plus rapide, mais a déclaré qu’il était important qu’un accord avec les pays où ces personnes seront renvoyées soit négocié «respectueusement», vu que les expulsions au Maroc, en Algérie et en Tunisie sont actuellement compliquées car ces pays ne sont pas prêts à rapatrier les citoyens qui ont fui le pays.

Mais en dépit de la délicatesse de la situation, le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel et le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière ont annoncé que les pays qui n’accepteront pas les demandeurs d’asile refusés par l’Allemagne ne peuvent plus recevoir d’aide au développement.

Dans une interview accordée au « Der Spielgel », Gabriel a clairement déclaré que « ceux qui ne coopèrent pas suffisamment ne peuvent espérer bénéficier de notre aide au développement »

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo