La Tunisie n’est pas équipée pour protéger ses monuments, selon le ministre de la Culture

Les ruines d une mosquee Ottomane

Le ministre de la Culture, Mohamed Zine El Abidine, a déclaré hier samedi 7 janvier à Mahdia que “les violations des sites archéologiques en Tunisie doivent cesser”, insistant sur le rôle qui incombe aux autorités locales dans la sauvegarde de ce patrimoine.

Evoquant la violation des ruines à Salakta, le ministre a fait remarquer que la Tunisie n’était pas suffisamment outillée pour protéger ses sites et monuments.

“Le ministère est en train de préparer une stratégie à cet effet, mais qui nécessite d’importantes ressources humaines et financières “, a-t-il ajouté insistant sur l’importance de trouver une harmonie entre les institutions concernées par la protection des sites, en allusion à l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle (Amvppc), l’Institut national du patrimoine (INP) et les autorités régionales et locales, rapporte l’agence TAP.

Commentaires: