Dossier Nadhir et Sofiene : Nouveaux rebondissements ?

Dossier Nadhir et Sofiene : Nouveaux rebondissements ?

Par -

ne

Alors que les aveux d’un terroriste libyen de Daech affirmant que les deux journalistes tunisiens Sofiene Chourbai et Nedhir Guetari disparus en Libye ont été tués rouvrent ce dossier, le ministère des Affaires étrangères annonce qu’il suit de près ces nouveaux rebondissements.

En effet, une télévision privée libyenne a diffusé hier samedi 7 janvier, les aveux d’un terroriste de Daech qui affirme avoir participé à l’exécution des deux journalistes tunisiens disparus en Libye.

Le détenu a donné les détails de leur transfert dans la zone d’Al Ghaba près de Derna, où ils auraient été exécutés par un tchadien et des libyens.

Réagissant à ces nouvelles, Sonia Rejeb, la mère de Nédhir Guetari, a assuré, en dépit de l’affirmation du terroriste, que son fils et Sofiane Chourabi sont toujours en vie et qu’ils se trouvent avec l’Armée Libyenne.

Ce dimanche 8 janvier 2017, c’est au tour du ministère des Affaires étrangères de réagir à ces informations en affirmant sa vive préoccupation compte tenu de ce dossier.

Le département est en train de faire le nécessaire et de coordonner avec les parties libyennes pour vérifier la véracité de ces affirmations, a-t-on dit.

Rappel des faits

Rappelons que le journaliste Sofiene Chourabi et le photographe Nadhir Ketari partis en Libye pour un reportage pour le compte de la chaîne First TV, ont été pris en otage le 8 septembre 2014.

Le 3 septembre 2014, ils avaient été arrêtés à Ajdabia, dans le nord-est de la Libye, à 160 km au sud de Benghazi. L’annonce de leur enlèvement avait poussé le ministère des Affaires étrangères tunisien à entreprendre des démarches pour leur libération. Alertées, les autorités libyennes interviennent et les deux journalistes tunisiens sont libérés le 7 septembre.

Cependant, le lendemain, le 8 septembre, ils sont à nouveau pris en otage près de la ville d’Ajdabiya. Le ministère des Affaires étrangères tunisien contacte à nouveau l’ambassade et le consulat général de Libye en Tunisie pour négocier leur libération.

Contradictions

Depuis leur enlèvement, les informations contradictoires se succèdent sur leur sort, la branche de Daech en Libye ayant même revendiqué l’exécution des deux journalistes ; les mobilisations appelant à leur libération, également.

Le mois dernier, Sonia Ktari, mère de Nadhir Ktari, s’est rendue en Libye pour y mener elle-même les recherches, indiquant avoir rencontré avec son mari les responsables du kidnapping des deux journalistes tunisiens.

Révélations

Les parents de Nadhir Ktari ont même été reçus, dimanche 4 septembre, par le chef du gouvernement provisoire libyen Abdallah al-Thani. Et selon Sami Ktari, père de Nadhir, l’entretien a porté sur les mesures prises par le ministère libyen de la Justice dont la création d’une commission d’enquête chargée de l’affaire de la disparition en Libye des journalistes tunisiens, Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari.

Sonia Ktari a indiqué ce jeudi 8 septembre à Mosaique FM que des détails et des informations sur le sort de son fils et de Sofiene Chourabi seront dévoilées lors d’une conférence de presse qui sera organisée prochainement.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo