Tunisie : Il est temps… Il est temps… Il est temps !

Tribune | Par Khaled Férid Ben Soltane, Maître En Droit Public & International

Troika (photo - tunisiefocus)L’ex Chef du Gouvernement Tunisien, Mr. Habib Essid, a confirmé un point essentiel, à savoir le rôle terroriste d’une mosquée de Ben Guerdane.

En effet, lors de sa conférence de presse du mardi 8 mars 2016, il avait déclaré que le signal de l’attaque terroriste qui a visé des institutions sécuritaires de Ben Guerdane, avait été donné depuis la mosquée à proximité de la caserne…

Il est temps de déterminer les responsables et la responsabilité de tout ceux qui ont encouragé le terrorisme dans notre pays notamment depuis l’installation de la Troika au pouvoir et sa gestion des affaires politiques, sociales et économiques de notre Tunisie qu’on croyait paisible et à l’abri de toute action terroriste, d’interpeller l’ex-ministre des Affaires religieuses, Mr. Noureddine Khadmi, sur son silence quant aux rôles joués par les mosquées dans l’endoctrinement de nos enfants.

Il est temps de faire la lumière sur tous les attentats qui ont secoué notre pays, les assassinats politiques et d’accélérer l’examen de toutes ces affaires en dotant d’avantage notre justice de moyens humains et financiers afin de lui permettre de mener à bien et à terme ses missions.

Il est temps de s’interroger sérieusement sur la responsabilité du Parti Ennahdha et de certains de ses dirigeants, sans oublier les imams et ce, dans l’endoctrinement de nos enfants et leurs engagements dans des opérations militaires en Syrie, en Irak et en Libye.

Il est temps que Rached Ghannouchi, réponde de ses déclarations lors d’une réunion privée avec des jeunes militants de son Parti : « La police ne nous est pas acquise, l’armée, l’administration… ». N’est ce pas un appel à la rébellion ? Une stratégie destinée à préparer un coup d’Etat à long terme.

Il est temps que l’ex-ministre de l’Intérieur, Ali Laarayedh réponde aussi de tous les recrutements, pour le moins louches, des agents des forces de l’ordre notamment au sein du Ministère de l’intérieur et de cette police parallèle, découverte et dénoncée par son successeur Lotfi Ben Jeddou.

il est temps aussi d’interpeller Hamadi Jebali, ex-chef du gouvernement dont le projet politique était d’instaurer le VI Califat, alors que la nouvelle constitution était en discussion devant l’Assemblée Nationale Constituante et de sa responsabilité dans les événements de Siliana.

Il est temps aussi qu’Ali Laarayedh réponde aussi de l’attitude des forces de l’ordre le 9 avril 2012, date de la célébration de la fête des Martyrs durant laquelle, des centaines de citoyens ont été tabassés par les forces de l’ordre et la milice parallèle du Parti Ennahdha, Ansar Chariaa et de l’attaque de l’Ambassade des Etats-Unis en Tunisie.

Il est temps de s’interroger sur la libération de toutes les personnes impliquées dans la préparation d’actions terroristes.

Il est temps de comprendre que nos institutions sont infectées de personnes dont le seul objectif est de nuire aux intérêts vitaux de notre pays et de son économie.

Il est temps de comprendre que le projet islamiste est toujours en vigueur tendant à l’installation d’une république islamique gouvernée par la chaaria.

il est temps que le Président de la République comprenne que son alliance avec le Parti Ennahdha est contraire aux principes de nos valeurs démocratiques et républicaines.

Il est temps que le gouvernement assume pleinement ses responsabilités dans la gestion des affaires de notre pays notamment la sécurité de nos frontières.

Il est temps que l’Assemblée des représentants du peuple propose une révision du code électoral en instaurant un mode de scrutin permettant une majorité parlementaire au parti vainqueur, à l’instar de certains pays Européens (un scrutin majoritaire à deux tours) permettant ainsi une stabilité gouvernementale.

Il est temps aussi d’affirmer une volonté politique réelle tendant à lutter efficacement et sérieusement contre toute forme de corruption qui ravage notre pays et nos institutions notamment au plus haut sommet de l’ETAT.

IL EST TEMPS AUSSI ET C’EST LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE DE PROCÉDER A L’ÉPURATION DES INSTITUTIONS JUDICIAIRE, POLICIÈRE ET DE L’ARMÉE.

C’est à ces conditions que l’on pourrait protéger sérieusement notre pays contre tout projet qui menacerait ses valeurs Républicaines, ses Institutions sa Constitution.

Comme il est temps et nécessaire de doter notre Armée de tous les moyens technologiques lui permettant d’assurer efficacement la sécurité de nos frontières contre toute intrusion terroriste.

Commentaires:

Commentez...