Tunisie Telecom met à jour ses systèmes pour booster ses capacités et ses performances

ttTunisie Telecom, opérateur national des télécommunications, vient d’achever un « chantier » technique, celui de la mise à jour majeure de ses systèmes de facturation, de gestion de la relation client et ce, grâce à la mise en place des technologies Oracle.

En d’autre termes et grâce à cette mise à jour, Tunisie Telecom améliore l’expérience client en éliminant les interruptions de service pour le système de facturation, le système de gestion de la relation client et les bases de données.

Tunisie Telecom s’appuie donc sur le réseau mondial d’Oracle pour délivrer des services plus proches des clients. Il s’agit d’une modernisation qui a pour objectif la réduction des délais de commercialisation de nouveaux services, qu’il s’agisse de services fixes, de mobiles ou de données.

En se basant sur les technologies Oracle, l’entreprise étant spécialisés dans les systèmes de gestion de base de données, notamment, Tunisie Telecom a abouti à la simplification de son infrastructure hardware.

La mise à jour effectuée par Tunisie Telecom induit principalement l’exploitation totale de ses capacités techniques. L’infrastructure hardware de TT n’était, jusqu’ici exploitée qu’à moitié. Désormais, les services utilisés à moitié de leur capacité, seront boostés par cette mise à jour.

En parallèle, ce sont les performances des outils critiques de l’entreprise, la gestion de la relation client (CRM), la Business Intelligence (BI), et les systèmes de facturation, qui ont été augmentés grâce à cette modernisation technique.

Une modernisation qui va aérer le système global de Tunisie Telecom. La pression exercée sur la base de données du système de facturation sera moindre et cela augmentera automatiquement la vitesse de performance des applications et allègera le système, notamment durant les périodes de grande affluence de la clientèle.

Avec cette mise à jour, TT va ainsi gagner en performances, en stabilité et en sécurité. Un gain de capacités pour un gain de temps considérable dans la gestion quotidienne de son infrastructure technologique.

En effet, Tunisie Telecom aura désormais, sous la main, un système plus flexible techniquement, plus performant et moins lourd et ce, grâce à la migration des systèmes d’exploitation Windows à Oracle Solaris 11.2.

Pour les spécialistes, cette migration devrait permettre de résoudre plus de 70% des problèmes en interne et de réduire la dépendance vis-à-vis de l’assistance technique externe, souvent très coûteuse mais aussi extrêmement lente.

En intégrant les technologies Oracle, Tunisie Telecom tend aussi à aller vers l’optimisation de ses services techniques et à exploiter toutes les possibilités optimales de son système comme rationaliser l’utilisation des ressources de son infrastructure avec la création de plusieurs serveurs virtualisés sur quatre machines SPARC en cluster à l’aide d’Oracle VM pour SPARC.

Cela permettra à Tunisie Telecom de répondre à une demande croissante. Ces serveurs pourront ainsi être assimilés à des plateformes de développement et de pré-production, fournissant des solutions supplémentaires en terme de capacité notamment quand le hardware devient insuffisant.

La performance optimale des applications de l’entreprise, c’est à cela que va servir cette mise à jour majeure qui va établir une coordination technique et transparent entre les serveurs SPARC et d’autres technologies Oracle avec l’objectif principal, rappelons-le, de réduire les délais de commercialisation de nouveaux services.

Sami Soudani, Directeur Exécutif des Opérations IT, Tunisie Telecom, résume d’ailleurs parfaitement bien toute la stratégie de Tunisie Telecom à travers cette mise à jour :

« Lorsque nous choisissons un fournisseur de technologies renforçant nos interactions avec les clients, il est hors de question pour nous de penser à un autre produit qu’Oracle. Les serveurs SPARC nous ont offert le meilleur rapport qualité-prix en termes de puissance, de sécurité et de fiabilité pour nos applications clés ».

Commentaires:

Commentez...