Mariage d’une mineure au Kef : Ce n’est pas un cas de viol, selon le tribunal

viol-enfants

Le président du Tribunal de première instance du Kef est revenu sur l’affaire de la jeune fillette de 13 ans qui s’est mariée récemment, et dont l’histoire a révolté les Tunisiens.

Dans une déclaration accordée à Mosaique fm, il a indiqué qu’il s’agit d’un rapport avec consentement et non d’un viol.

Selon lui, le juge a pris la décision de donner un feu vert au mariage, en se basant sur plusieurs données :

  • Le rapport du gynécologue qui assure que la naissance du bébé dont la fillette est enceinte est sans risques
  • Les liens entres les deux familles et le fait qu’elles se sont mises d’accord pour ce mariage.
  • L’avenir du bébé et les problèmes de l’identité auxquels il pourra faire face dans l’avenir.

Rappelons que la décision judiciaire prise par le Tribunal de première instance du Kef a été suspendue, selon le ministre de la Justice Ghazi Jribi.

Lire aussi :

Commentaires: