Il y a six ans déjà, la Révolution…

révolution1

Il y a six ans, un jeune marchand ambulant s’est immolé par le feu, en plein public, et la Tunisie n’a jamais été la même depuis.

Durant les années qui ont suivi la Révolution, les tunisiens ont tout vécu : attentats terroristes, dégradation de la situation économique, assassinats politiques, une Conférence international sur l’investissement, plusieurs chefs de gouvernement, des analyses sans fin sur les plateaux de télé, de nouveaux artistes émergents, l’apparition de maladies, le Prix Nobel de la Paix…

Les jeunes toujours insatisfaits

Satisfaits de ces 6 ans ou pas, les rêves des Tunisiens semblent toujours inachevés, notamment ceux des jeunes.

Selon un sondage réalisé par Sigma Conseil en novembre, 70% des jeunes de 18 à 35 ans pensent que la Tunisie est sur la mauvaise voie. Ces jeunes estiment également que la réalité est loin de leurs attentes de la révolution et que la situation s’est détériorée.

Ce qui les préoccupe le plus, toujours selon Sigma, c’est l’emploi et la difficulté d’en trouver (68% des sondés).

Le chômage est loin d’être le seul soucis des jeunes tunisiens. 49% des personnes interrogées ont indiqué qu’ils rencontrent d’autres problèmes, comme la violence, la drogue ou encore les conflits avec les agents de l’ordre.

Mais si les Tunisiens devront se mettre d’accord sur une chose, ça sera la liberté de l’expression et de la presse, une des principales résultantes de la Révolution.

Lire aussi :

Tunisie : Emploi, révolution, marginalisation… 70% des jeunes vivent une déception

Commentaires: