Syrie : Feu vert pour l’exécution de 100 terroristes tunisiens

djihadistes

Avec plus de 3000 combattants dans les zones de conflits, la Tunisie se place aisément parmi les pays les plus exportateurs de terroristes dans le monde.

En dépit de la repentance de certains, qui ont décidé de laisser tomber les armes et de revenir à une vie « normale », Bachar Al-Assad ne semble pas en croire beaucoup.

Selon le journal Achourouk, dans son édition de ce mardi 13 décembre 2016, le régime syrien a commencé à exécuter les terroristes tunisiens. D’ailleurs, plus de 100 terroristes tunisiens arrêtés en Syrie et impliqués dans l’assassinat de civils et les soldats syriens auraient déjà été exécutés.

A noter que près de 300 terroristes tunisiens ont été arrêtés en Syrie depuis 2014. Le régime de Bachar Al-Assad serait clair, selon les médias locaux : Les terroristes faits prisonniers par l’armée syrienne ne seront pas livrés à leurs pays d’origine.

La repentance des djihadistes est douteuse, selon le Mufti

Rappelons que le mufti de la République a laissé entendre récemment que la sincérité de la repentance des terroristes de retour en Tunisie est douteuse, en laquelle personne ne croit.

Selon lui, seuls les jeunes qui n’ont pas tué et qui ont choisi le djihad à cause de la pauvreté et du chômage peuvent être acceptés.

A rappeler que le président de la République, Beji Caid Essebsi a déclaré que la Tunisie « prend toutes les dispositions nécessaires » pour que les jihadistes tunisiens rentrant de Syrie ou d’Irak « soient neutralisés », a-t-il assuré.

Nombre d’entre eux veulent rentrer, on ne peut pas empêcher un Tunisien de revenir dans son pays, c’est la Constitution. Mais évidemment nous n’allons pas les accueillir à bras ouverts. Nous allons être vigilants ».

« Nous n’allons pas les mettre tous en prison, parce que si nous le faisons nous n’aurons pas assez de prisons, mais nous prenons les dispositions nécessaires pour qu’ils soient neutralisés. Nous les surveillons », a-t-il indiqué.

Lire aussi :

Commentaires: