« Woh », nouveau film tunisien : Une comédie légère

film-woh

Une avant-première qui a pratiquement fait le plein au Colisée et une seconde est prévue à Sousse puis à Sfax, question de lancer ce « film » de la meilleure des façons. Une œuvre originale que celle d’Ismahan Lahmar qu’elle a filmé en un temps record, pendant seulement trois semaines.

Un record en soi rendu certainement possible par le métier des acteurs principaux de cette fiction à l’instar de Hichem Rostom, Fatma Saidane, Naima El Jeni, Sonia Ben Jemaa, Jamila Chihi, Nadia Boucetta, Slah Msaddek, Fatma Ben Chaabane, Mohamed Mrad ou le rappeur Kafon.

L’originalité de ce film se retrouve aussi dans le financement de sa production. Produit par une nouvelle boîte, Hit Productions, en collaboration avec Icflix, qui propose des films avec Tunisie Telecom, et Ulysson, le patron d’icflix souhaite que le film soit financé par le public lui-même, celui-ci étant appelé à envoyer un dinar par sms sur le numéro 85951.

Une manière d’impliquer le large public dans la production d’œuvres cinématographiques que l’on nous promet dense si jamais cette approche aboutisse.

Quant à la trame du film, il s’agit d’un portrait d’une famille tunisienne, ou supposée comme telle, où la maman, jouée par Fatma Saidane, en adoration devant son fils, sacrifie tout le reste de la famille autour de lui. Le « Chouchou » de sa maman empoisonne la vie de toute la famille par son omniprésence confortée par les « gâteries » de la maman.

Au point qu’elle décide de reporter le mariage de sa fille pour se consacrer à la fête du trentième anniversaire de son fiston. Ce fut la goutte qui fit déborder la vase pour les femmes de la famille qui décidèrent de se venger en faisant croire que le fiston est un homo, chose qui rendit folle une maman qui transféra son « affection » en direction de sa fille tout en intimant l’ordre à son fils chéri de se marier.

Même si elle n’est pas vraiment représentative de la famille tunisienne, la fiction se caractérise par sa légèreté, la simplicité de son dialogue même si l’usage de quelques vulgarités « populaires » aurait pu être évité, et les quelques drôles de situations qui peuvent vous faire rire aux éclats. La prestation des acteurs a certainement rendu le film assez vif, amusant et agréable. Une comédie burlesque qui se laisse voir…

La sortie du film sur les écrans, prévue initialement pour le 9 décembre, se fera le 21 décembre.

L.L.

Commentaires: