Tunisie : La grève générale du 8 décembre en prélude à une série de grèves

UGTT - 1 mai - Webdo - K. Nasraoui (2)« La grève générale décrétée dans la fonction publique par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), ce jeudi 8 décembre, sera suivie d’une série de grèves sectorielles et régionales ainsi que d’une grève générale dans tous les secteurs jusqu’à la satisfaction des revendications des travailleurs », a souligné ce dimanche 4 décembre, Sami Tahri, porte-parole officiel de l’UGTT.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge de la commémoration du 64ème anniversaire de l’assassinat du leader syndicaliste, Farhat Hached, Sami Tahri a indiqué que l’UGTT est attachée à la satisfaction des revendications des travailleurs et entend les faire bénéficier de leur droit aux augmentations salariales notamment, dans cette conjoncture difficile marquée par la hausse des prix et la baisse du pouvoir d’achat.

Tahri a précisé que le rassemblement fait partie de la mobilisation des travailleurs et des adhérents de l’UGTT pour la grève du 8 décembre en cours et ce, « en réaction à l’entêtement du gouvernement ».

Réunion de la dernière chance

Rappelons que de son côté, le secrétaire général de l’UGTT, Houcine Abassi est revenu, lors d’un discours prononcé à la Place Mohamed Ali à Tunis, hier, sur la question du blocage actuel entre la centrale syndicale et le gouvernement quant aux négociations sur les majorations salariales.

Il a notamment indiqué que le gouvernement a encore quelques jours « pour retrouver sa conscience », ajoutant qu’il souhaite trouver un accord entre les deux parties avant le jour de la grève générale, programmée le 8 décembre.

Il a appelé l’UTICA à suivre le pas de l’UGTT et à ne pas entamer les négociations portant sur les augmentations salariales du secteur privé.

Aucune concession

Une réunion doit avoir lieu ce mardi 6 décembre 2016, entre les représentants du gouvernement et ceux de l’UGTT, au siège du ministère des Affaires sociales et ce pour essayer de trouver un accord, 48 heures avant la tenue de la grève.

Houcine Abassi reste clair à ce sujet. L’UGTT ne compte faire aucune concession sur l’accord relatif aux majorations salariales dans la fonction publique, précisant que la Centrale syndicale est en train de discuter avec le gouvernement et non de négocier pour des concessions.

Commentaires: