La Belgique reconvertira une partie de la dette tunisienne en investissements

Investissement-Tunisie

« La Belgique reconvertira une partie de la dette tunisienne en projets d’investissement pour le redressement de l’économie de la Tunisie », a annoncé, lundi, le Premier ministre belge Charles Michel.

Lors d’une conférence de presse tenue, aujourd’hui lundi 5 décembre 2016 au Palais du gouvernement à la Kasbah, à l’issue d’un entretien entre le chef du gouvernement Youssef Chahed et les trois Premiers ministres du Benelux (Bruxelles, Pays-Bas et Luxembourg), respectivement Charles Michel, Mark Rutte et Xavier Bettel, le Premier ministre belge a souligné que ces investissements permettront à la Tunisie de créer de nouveaux emplois et d’améliorer son taux de croissance.

M. Charles Michel a affirmé le soutien de son pays à la consolidation des institutions démocratiques, au développement de l’économie et au renforcement du partenariat dans le domaine sécuritaire à travers l’intensification de la formation des forces de sécurité.

Dans ce contexte, il a relevé l’importance de réussir le processus politique et pacifique en Libye pour une meilleure sécurisation des frontières.

S’exprimant à cette occasion, le chef du gouvernement Youssef Chahed, a proposé l’institutionnalisation des négociations politiques avec les trois pays du Benelux à travers la mise en place d’un mécanisme de négociation permanent.

Il a également appelé au renforcement de la coopération dans le domaine du numérique à travers l’instauration d’un partenariat dans le cadre du projet « Benelux numérique » pour créer de nouveaux emplois au profit des jeunes notamment les diplômés du supérieur.

Le chef du gouvernement a, en outre, demandé la levée des restrictions de voyage pour la destination Tunisie notamment après l’amélioration de la situation sécuritaire dans le pays et le renforcement des mesures de sécurité visant à garantir la protection des touristes.

Pour sa part, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a fait part de la disposition de son pays à appuyer la Tunisie dans les domaines de la formation des jeunes et de la micro-finance. Il a ajouté que la « House of training » luxembourgeoise pour le secteur des services financiers est disposée à libérer les ressources budgétaires nécessaires en vue d’appuyer les efforts de réforme entrepris par la Tunisie dans le secteur financier.

Avec la Banque européenne d’investissement, le Luxembourg soutient également un programme de micro-finance en Tunisie qui consiste à améliorer le cadre réglementaire et à renforcer les capacités des institutions de micro-finance, a-t-il indiqué.

De son côté, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a affirmé la disposition de son pays à soutenir la Tunisie dans ses efforts de lutte contre le chômage et la garantie de la sécurité pour réaliser la croissance économique. « La création de projets et d’emplois pour les jeunes est le meilleur moyen de lutter contre le radicalisme » a-t-il estimé.

Les trois Premiers ministres du Benelux ont affirmé leur disposition à soutenir la Tunisie dans les domaines, politique, économique et sécuritaire pour lutter contre le terrorisme, le crime organisé et l’extrémisme, rapporte l’agence TAP.

Une série de rencontres avec les acteurs économiques et politiques est prévue dans le cadre de cette visite de travail de deux jours.

Commentaires: