Slim Chiboub condamné par la justice suisse

The son-in-law of Tunisia's ousted autocrat Zine El Abidine Ben Ali, businessman Slim Chiboub gets in his car as he leaves Mornaguia prison after being released from prison on January 12, 2016 outside Tunis. / AFP / MOHAMED KHALIL (Photo credit should read MOHAMED KHALIL/AFP/Getty Images)

Le gendre de l’ancien président de la République,Slim Chiboub, a été condamné par le ministère public de la confédération suisse à 375.000 francs d’amende avec sursis.

Selon le journal « Zentralschweiz am Sonntag« , des fonds lui ont également été confisqués. Dans un article paru hier, dimanche 21 novembre 2016, le journal indique que le gendre de Ben Ali devait être jugé début novembre devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone.

Slim Chiboub a été reconnu coupable de complicité de corruption active d’agents publics étrangers.

Le site « Tribune de Genève » explique que, d’après les recherches de la «Zentralschweiz am Sonntag», Chiboub est intervenu dans une affaire de corruption en Libye.

Il a joué le rôle d’intermédiaire entre le groupe d’ingénierie canadien SNC-Lavalin et un fils de Mouammar Kadhafi. « En échange de son intervention, il a été rémunéré », peut-on lire.

Rappelons qu’en octobre dernier, le président de la commission d’arbitrage et de réconciliation relevant de l’Instance Vérité et dignité (IVD), Khaled Krichi a indiqué que les fonds qui seront récupérés auprès de l’homme d’affaires, ancien président de l’Espérance ST et gendre de Ben Ali, Slim Chiboub seront déposés au Trésor public.

Le recouvrement de ces fonds a été convenu dans le cadre du premier accord d’arbitrage et de réconciliation signé le 5 mai 2016 au siège de l’IVD entre le Chef du contentieux de l’Etat et Mohamed Slim Chiboub.

Lire aussi: 

Commentaires:

Commentez...