Auditions publiques de l’IVD : Hamma Hammami dénonce l’absence des trois présidents

Hamma Hammami Crédit photo : FP
Hamma Hammami | Crédit photo AFP

Le porte parole du Front Populaire, Hamma Hammami, a commenté, lors des premières auditions publiques des victimes des violations des droits de l’Homme durant la période allant de 1955 à 2013, l’absence des trois présidents à savoir Beji Caid Essebsi, Youssef Chahed et Mohamed Ennaceur. Selon lui, ils « ne veulent pas entendre la vérité».

A rappeler que les séances d’audition publiques des victimes de violations des droits de l’homme organisées par l’Instance Vérité et Dignité (IVD) ont commencé dans la soirée du jeudi 17 novembre 2016 au club Elyssa, à Sidi Bou Said.

Des familles de martyrs de la révolution et des familles de personnes disparues ou torturées sous le régime de Ben Ali sont intervenues et ont été auditionnées en présence de plusieurs figures politiques et syndicales à l’instar de Rached Ghannouchi, Hamma Hammami, Mustapha Ben Jaafar ou encore Houcine Abassi. Ce qui est à noter c’est que le président de République, le chef du Gouvernement et le président de l’ARP, étaient, en revanche, absents lors de ces auditions.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...