Justice transitionnelle : 58 ans passés au crible

IVDL’Instance Vérité et Dignité a choisi la période s’étalant du 1er juillet 1955 au 31 décembre 2013 pour le traitement des dossiers des victimes de violations des droits de l’Homme dans le cadre du parachèvement du processus de la justice transitionnelle.

Les dossiers ont été divisés en cycles, au nombre de 18, par l’IVD :

  1. Les violations contre les symboles des anciens régime au cours des changements politiques de 1957, 1987 et 2011
  2. Le conflit yousséfiste (entre Bourguiba et Salah Ben Youssef) 1955-1963
  3. La bataille de Bizerte et l’attaque contre les réfugiés palestiniens
  4. Les tentatives de coup d’Etat et les groupes militaires : 1962, 1980, 1987 et 1991
  5. La répression des islamistes : Ennahdha et Hizb Ettahrir
  6. La répression de la Gauche tunisienne : 1955, 2013 (Parti communiste, Perspectives, Parti communiste des ouvriers de Tunisie, les patriotes-démocrates)
  7. La persécution des nationalistes
  8. Les évènements syndicaux et les évènements à caractère économique : Janvier 1978, Ouerdanine 1974, Siliana 1990 et Ben Guerdane 2010
  9. Les évènements étudiants et les organisations étudiantes : 1955, 2010
  10. Les émeutes du pain : Janvier 1984
  11. La deuxième guerre du golfe
  12. Les violations en rapport avec la lutte contre la corruption : 2003
  13. Les évènements du bassin minier : 2008
  14. Les victimes de la circulaire n°108 (interdisant le port du voile dans les établissements publics) et de la loi n°34 de l’année 1988 relative aux lieux de culte
  15. Les évènements de la révolution tunisienne : 17 décembre 2010-14 janvier 2011)
  16. Les évènements post-révolution : les assassinats politiques, les évènements de Siliana, du 9 avril, du Palais El Abdellia
  17. La falsification des élections : 1981, 1989, 1990
  18. Les violations commises contre les défenseurs des droits humains

Commentaires:

Commentez...