Rached Ghannouchi : « Les concessions faites par Ennahdha étaient au service de la Tunisie »

Ghannouchi - BCE - RFI

Le président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi a déclaré, dimanche 30 octobre 2016 à Bizerte, que les concessions faites par son parti étaient au service de la Tunisie et en vue d’instaurer une démocratie et mettre le pays sur la bonne voie.

S’exprimant lors d’un meeting organisé par le bureau régional du parti et suivi d’une rencontre ouverte avec la presse, Ghannouchi a ajouté que le mouvement Ennahdha est un parti moderne qui est géré par des règlements et qui est inspiré de la pensée islamique modérée, indiquant que ce mouvement dispose de structures élues et que la réforme en son sein se poursuit.

La politique consensuelle adoptée par la Tunisie a permis, a poursuivi Ghannouchi, de sauver le pays et de surmonter les difficultés rencontrées sur la table de dialogue, soulignant que son parti est fermement convaincu du fait que le pays ne peut être gouverné que sous un régime pluraliste et que la réussite du processus démocratique est liée à l’existence de partis puissants, rapporte l’agence TAP.

Ghannouchi a estimé que la crise provoquée par le projet de budget de l’Etat 2017 ne peut être résolue que par le dialogue, faisant savoir que son parti a approuvé les grandes orientations de ce projet qui sera, a-t-il dit, modifié grâce à la politique consensuelle au sein de l’assemblée des représentants du peuple.

Le président du mouvement Ennahdha a appelé à la diffusion de la culture du travail et de l’initiative, à la diversification économique dont en premier lieu l’économie solidaire, l’économie verte et l’économie numérique en vue de relever les défis économiques et de développement.

Il a appelé le gouvernement à activer les mécanismes de financement au profit des jeunes afin de leur permettre de s’installer à leur propre compte et à créer une caisse pour les pauvres qui accorde des microcrédits sans intérêts.

Commentaires:

Commentez...