La mémoire vive de Fadhel Ben Achour : Un album photo pour...

La mémoire vive de Fadhel Ben Achour : Un album photo pour retrouver le grand zeitounien

Par -

fadhel-ben-achour-10

Bourguiba qui disait du cheikh Mohamed Fadhel Ben Achour qu’il était la tête pensante de la Zitouna, redoutait ce penseur tout en cherchant à l’attirer dans son giron.

De fait, la mémoire de ce brillant zeitounien reste des plus vives et le seul énoncé de son nom suffit à évoquer des siècles d’exégèse et de traditions intellectuelles à l’œuvre dans la famille Ben Achour.

Théologien, Fadhel Ben Achour a reçu son « tatwi » zeitounien en 1928. Né le 16 octobre 1909, Ben Achour mènera une carrière brillante de savant et d’homme d’action. A la tête de la Khaldounia, aux origines de l’UGTT, il a aussi été le mufti malékite de la Tunisie.

Défenseur du Code du statut personnel, Fadhel Ben Achour disait de ce texte qu’il répondait aux impératifs des temps modernes tout en étant conforme aux textes fondateurs de l’Islam.

Premier mufti de la république tunisienne en 1962, Fadhel Ben Achour le restera jusqu’à sa mort le 20 avril 1970.
Sa mémoire toujours vive en fait l’un des repères de la pensée tunisienne. L’album photo que nous publions tente de lui rendre hommage et saluer en lui et en Tahar Ben Achour des références fondamentales de l’Islam tunisien.

H.B.

fadhel-ben-achour-7
Avec Bourguiba
fadhel-ben-achour-5
A Al-Qods
fadhel-ben-achour-3
A la Khaldounia
fadhel-ben-achour-9
En famille
fadhel-ben-achour-1
Avec la reine Elizabeth
fadhel-ben-achour-11
Avec le roi Fayçal
fadhel-ben-achour-2
Au travail
fadhel-ben-achour-6
Vers sa dernière demeure

fadhel-ben-achour-4

fadhel-ben-achour-8

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo