Deux pancartes qui en disent long : Eglises qui accueillent, mosquées qui...

Deux pancartes qui en disent long : Eglises qui accueillent, mosquées qui refoulent…

Par -
copie-de-14859613_1138074339609522_1337763568_o
Crédit photos : Hatem Bourial | Webdo

Cela fait bien longtemps que je désirais partager avec les lecteurs de Webdo ces deux photographies capturées à l’entrée de la cathédrale de Tunis et au seuil de la mosquée Zitouna.

La première est clairement une invitation à entrer pour qui le désirerait et la seconde une injonction à passer son chemin.

L’écart entre ces deux postures me touche énormément et, à chaque fois que je passe devant les seuils augustes de la cathédrale et de la mosquée historique de Tunis, j’ai du vague à l’âme et souffre en silence.

Alors que la cathédrale accueille, la mosquée refoule… Pourquoi? Mystère, barbe de gomme et soutane de lumière!

Ce qui me touche le plus, c’est de lire la pancarte affichée à l’entrée de la Zitouna. Elle prévient en cinq langues dont l’arabe que l’entrée est interdite au « non musulman ».

cathedrales-mosquees-hb-2Plus étrange, la première ligne est écrite seulement en arabe et nous dit que « l’entrée est interdite aux femmes non voilées ». On peut le comprendre puisque se couvrir la tête et être décemment habillé va de soi pour les hommes comme pour les femmes.

Toutefois, ce que je trouve parfaitement insultant, c’est la manière dont cette annonce est traduite. Avec un dessin qui montre une femme voilée et une flèche qui montre la sortie!

Cette affiche est une insulte à l’hospitalité et un coup de poignard dans le dos du tourisme. D’ailleurs dans de nombreux pays musulmans, les mosquées sont plus hospitalières et ouvertes aux visiteurs d’une foi autre que l’Islam.

En Tunisie, les mosquées de Kairouan, Sousse et Mahdia accueillent d’ailleurs les visiteurs.

cathedrales-mosquees-hb-3Dramatiquement pour nous tous, ce panneau date de l’époque où la Zitouna a été prise en otage par le cheikh intégriste Labidi dont les affidés ont placé cette pancarte.
Après l’évacuation de ce cheikh usurpateur et de sa clique, nul n’a songé à retirer ce stupide panneau (et je mesure mes mots).

Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, j’ose croire que quelqu’un lèvera le petit doigt pour que cesse cette infamie.

En attendant, « l’entrée à la cathédrale est ouverte et grgratuite à tout le monde ».
Comme quoi, deux pancartes peuvent à elles seules souligner l’écart dramatique entre deux attitudes opposées, l’une qui accueille et l’autre qui refoule…

H.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo