Loi de finances 2017 : « Journée de colère » et grève générale pour les avocats

ordre avocats tunisieLe Conseil de l’ordre national des avocats a dit « rejeter catégoriquement » le projet de loi de finances 2017 dans sa version actuelle, appelant à une « journée de colère » accompagnée d’une « grève générale », vendredi 21 octobre, avec fermeture totale des bureaux des avocats et présence dans les sièges des tribunaux.

Dans une déclaration à l’issue d’une réunion, d’urgence, mardi 18 octobre, à la maison de l’avocat à Tunis, l’ordre des avocats a, appelé toutes les sections régionales à organiser des réunions afin de mobiliser les bases et se préparer à d’autres formes d’action militante.

Le conseil de l’ordre annonce, dans ce sens, l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire pour statuer sur les différents moyens d’escalade et l’organisation d’une marche de protestation, rapporte l’Agence TAP.

Le conseil de l’ordre a indiqué que le bâtonnier tiendra une conférence de presse pour faire la lumière le projet de loi de finances et « son impact sur les différentes catégories et les avocats », appelant les partis politiques, les organisations nationales et les instances professionnelles à resserrer les rangs en vue de faire face à ce projet « attentatoire à la paix sociale ».

Rappelons que la colère des avocats est relative au timbre fiscal (entre 20 et 60 dinars) désormais exigé pour tout acte, contentieux ou gracieux, que l’avocat effectuera dans le cadre de l’exercice de sa profession.

Commentaires: