La Tunisie disqualifiée de la course aux Oscars

La Tunisie disqualifiée de la course aux Oscars

Par -

live-oscars-2016L’Académie des arts et des sciences du cinéma vient de dévoiler la liste des films éligibles pour être sélectionnés pour concourir à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. La Tunisie en est absente.

Les films soumis doivent avoir été projetés au public entre le 1er octobre 2015 et le 30 septembre 2016.

Un record de 89 pays ont soumis un film avant la date limite, fixée au 3 octobre 2016, et seulement 85 ont été acceptés. Le record précédent était de 83 films en 2014.

9 films finalistes seront annoncés en décembre 2016, ensuite les 5 films nominés seront dévoilés le 24 janvier 2017. La cérémonie des Oscars aura lieu le 26 février 2017.

C’est la toute première fois que le Yémen soumet un film.

Les films soumis en 2016 sont :

  • Albanie, “Chromium” de Bujar Alimani
  • Algérie, “The Well” de Lotfi Bouchouchi
  • Argentine, “The Distinguished Citizen” de Mariano Cohn et Gastón Duprat
  • Australie, “Tanna” de Bentley Dean et Martin Butler
  • Austriche “Stefan Zweig: Farewell to Europe” de Maria Schrader
  • Bangladesh, “The Unnamed” de Tauquir Ahmed
  • Belgique, “The Ardennes” de Robin Pront
  • Bolivie, “Sealed Cargo” de Julia Vargas Weise
  • Bosnie et Herzegovine, “Death in Sarajevo” de Danis Tanovic
  • Brésil, “Little Secret” de David Schurmann
  • Bulgarie, “Losers” de Ivaylo Hristov
  • Cambodge, “Before the Fall” de Ian White
  • Canada, “It’s Only the End of the World” de Xavier Dolan
  • Chili, “Neruda” de Pablo Larraín
  • Chine, “Xuan Zang” de Huo Jianqi
  • Colombie, “Alias Maria” de José Luis Rugeles
  • Costa Rica, “About Us” Hernán Jiménez
  • Croatie, “On the Other Side” de Zrinko Ogresta
  • Cuba, “The Companion” de Pavel Giroud
  • République Tchèque, “Lost in Munich” de Petr Zelenka
  • Danemark, “Land of Mine” de Martin Zandvliet
  • République Dominicaine, “Sugar Fields” de Fernando Báez
  • Equateur, “Such Is Life in the Tropics” de Sebastián Cordero
  • Egypte, “Clash” de Mohamed Diab
  • Estonie, “Mother” de Kadri Kõusaar
  • Finlande, “The Happiest Day in the Life of Olli Mäki” de Juho Kuosmanen
  • France, “Elle” de Paul Verhoeven
  • Géorgie, “House of Others” de Rusudan Glurjidze
  • Allemagne, “Toni Erdmann” de Maren Ade
  • Grèce, “Chevalier” de Athina Rachel Tsangari
  • Hong Kong, “Port of Call” de Philip Yung
  • Hongrie, “Kills on Wheels” de Attila Till
  • Islande, “Sparrows” de Rúnar Rúnarsson
  • Inde, “Interrogation” de Vetri Maaran
  • Indonesie, “Letters from Prague” de Angga Dwimas Sasongko
  • Iran, “The Salesman” de Asghar Farhadi
  • Irak, “El Clásico” de Halkawt Mustafa
  • Israël, “Sand Storm” de Elite Zexer
  • Italie, “Fire at Sea” de Gianfranco Rosi
  • Japon, “Nagasaki: Memories of My Son” de Yoji Yamada
  • Jordanie, “3000 Nights” de Mai Masri
  • Kazakhstan, “Amanat” de Satybaldy Narymbetov
  • Kosovo, “Home Sweet Home” de Faton Bajraktari
  • Kirghizistan, “A Father’s Will” de Bakyt Mukul, Dastan Zhapar Uulu
  • Lettonie, “Dawn” de Laila Pakalnina
  • Liban, “Very Big Shot” de Mir-Jean Bou Chaaya
  • Lituanie, “Seneca’s Day” de Kristijonas Vildziunas
  • Luxembourg, “Voices from Chernobyl” de Pol Cruchten
  • Macedonie, “The Liberation of Skopje” Rade Šerbedžija, Danilo Šerbedžija
  • Malaisie, “Beautiful Pain” de Tunku Mona Riza
  • Mexique, “Desierto” Jonás Cuarón
  • Monténégro, “The Black Pin” Ivan Marinović
  • Maroc, “A Mile in My Shoes” Said Khallaf
  • Népal, “The Black Hen” Min Bahadur Bham
  • Hollande “Tonio” de Paula van der Oest
  • Nouvelle Zelande, “A Flickering Truth” de Pietra Brettkelly
  • Norvège, “The King’s Choice” de Erik Poppe
  • Pakistan, “Mah-e-Mir” de Anjum Shahzad
  • Palestine, The Idol de Hany Abu-Assad, director
  • Panama, “Salsipuedes” de Ricardo Aguilar Navarro, Manolito Rodríguez
  • Pérou, “Videophilia (and Other Viral Syndromes)” de Juan Daniel F. Molero,
  • Philippines, “Ma’ Rosa” de Brillante Ma Mendoza
  • Pologne, “Afterimage” de Andrzej Wajda
  • Portugal, “Letters from War” de Ivo M. Ferreira,
  • Roumanie, “Sieranevada” de Cristi Puiu
  • Russie, “Paradise” de Andrei Konchalovsky
  • Arabie Saoudite, “Barakah Meets Barakah” de Mahmoud Sabbagh
  • Serbie, “Train Driver’s Diary” de Milos Radovic
  • Singapour, “Apprentice” de Boo Junfeng
  • Slovaquie, “Eva Nová” de Marko Skop
  • Slovénie, “Houston, We Have a Problem !” de Žiga Virc
  • Afrique du Sud, “Call Me Thief” de Daryne Joshua
  • Corée du Sud, “The Age of Shadows” de Kim Jee-woon
  • Espagne, “Julieta” de Pedro Almodóvar
  • Suède, “A Man Called Ove” de Hannes Holm
  • Suisse, “My Life as a Zucchini” de Claude Barras
  • Taïwan, “Hang in There, Kids !” de Laha Mebow
  • Thaïlande, “Karma” de Kanittha Kwunyoo
  • Turquie, “Cold of Kalandar” de Mustafa Kara
  • Ukraine, “Ukrainian Sheriffs” de Roman Bondarchuk
  • Royaume-Uni, “Under the Shadow” de Babak Anvari
  • Uruguay, “Breadcrumbs” de Manane Rodríguez
  • Venezuela, “From Afar” de Lorenzo Vigas
  • Vietnam, “Yellow Flowers on the Green Grass” de Victor Vu
  • Yémen, “I Am Nojoom, Age 10 and Divorced” de Khadija Al-Salami

La 89ème édition des Oscars aura lieu le dimanche 26 février 2017 à Hollywood.
La Tunisie a d’abord soumis le film « Fleur d’Alep » de Ridha Behi. Cette soumission a été ensuite changée par « A peine j’ouvre les yeux » de Leila Bouzid. Aucun des deux films n’est inclus dans la liste, les deux films ayant été disqualifiés.

Pour quelles raisons est-ce que la Tunisie a été disqualifiée ?

Les films soumis ne répondaient-ils pas aux critères exigés ?

« Fleur d’Alep » n’avait pas été projeté au public, il ne pouvait donc prétendre à cette qualification, même si on a voulu parer à ce manque en le faisant projeter une semaine à Nabeul avant la date limite.

Pourquoi est-ce que « A peine j’ouvre les yeux » n’a-t-il pas été retenu ?

Le cafouillage en lui-même qui a eu lieu avec deux films soumis et annoncés n’était pas de bon augure. Cela dénotait un manque de sérieux qui a apparemment abouti à une disqualification !

Dommage.

Neila Driss

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo