Chedly Ayari : « Le FMI doit être plus flexible avec la Tunisie… »

Chedly Ayari : « Le FMI doit être plus flexible avec la Tunisie… »

Par -

chedly-ayariLe gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) Chedly Ayari a annoncé une avancée « dans la concrétisation de l’accord conclu dans le cadre du programme de coopération entre la Tunisie et le Fonds monétaire international (FMI) ».

« Il faut reconnaitre que la Tunisie a réalisé une avancée dans la concrétisation des réformes, dont la promulgation de la loi sur les banques et le statut de la BCT, outre la récente adoption de la loi sur l’investissement », a-t-il déclaré à l’agence TAP en marge des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale (BM) qui ont démarré, vendredi 7 octobre, à Washington.

Difficultés pour concrétiser certaines réformes

Le gouverneur de la BCT qui représente la Tunisie à ces réunions aux côtés du ministre du développement et de la coopération internationale Fadhel Abdelkefi , a reconnu « que des difficultés existent au plan de la concrétisation de certaines autres réformes ». « Il est faux de dire qu’il n’y a pas de difficultés», a-t-il encore indiqué.

Et d’ajouter « que les difficultés concernent essentiellement le déficit budgétaire croissant et notamment la maitrise de la masse salariale ».

Le gouverneur de la BCT a appelé à plus de flexibilité affirmant que le FMI doit être plus flexible, d’autant plus que le gouvernement vient de prendre ses fonctions et a besoin d’une marge de manœuvre ».

Pour Ayari les dispositions prises par le gouvernement de Youssef Chahed « sont audacieuses » et nécessitent un appui afin de sortir le pays de la situation économique difficile qu’il connaît.

2ème tranche pour le financement du budget de l’Etat

« La délégation tunisienne s’entretiendra avec des responsables du FMI et il est encore tôt de parler des résultats de ces entretiens parce que le dialogue se poursuivra jusqu’à dimanche prochain », a encore affirmé Ayari.

Le gouvernement tunisien œuvre à obtenir une 2ème tranche pour le financement du budget de l’Etat après avoir obtenu une 1ère tranche d’une valeur de 319,5 millions de dinars au titre du Mécanisme élargi de crédit portant sur un montant de 2,9 milliards de dollars.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo