Ligue Arabe : La Tunisie présidente de la 146ème session jusqu’à mars...

Ligue Arabe : La Tunisie présidente de la 146ème session jusqu’à mars 2017 !

Par -

La Tunisie sera présidente de la 146e session du conseil de la Ligue arabe jusqu’au mois de mars 2017 ! Elle succède ainsi au Bahrein suite à la séance d’ouverture de la réunion ordinaire ministérielle tenue jeudi 8 septembre au siège de la ligue au Caire, en présence du secrétaire général et des ministres arabes des affaires étrangères.

Khemaies Jhinaoui, Ministre des Affaires étrangères
Khemaies Jhinaoui, Ministre des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a souligné « l’engagement de la Tunisie en tant que présidente de cette session dans les circonstances exceptionnelles que vit le monde arabe, à servir les causes de la nation arabe, à consolider la solidarité arabe, une des constantes de la politique extérieure de la Tunisie, à œuvrer à la réforme de la ligue et à relever le rendement de l’action arabe commune ».

« Nous appelons les pays membres à redoubler d’efforts pour contribuer à servir les causes arabes, relever l’action arabe commune au niveau des défis et des enjeux afin de réaliser les aspirations des peuples arabes pour la sécurité et l’essor », a-t-il affirmé.

Khemaies Jhinaoui a relevé d’autre part « la nécessité d’intensifier les efforts arabes et internationaux pour aider les frères libyens à surmonter leurs divergences et opter pour le dialogue et le consensus afin de parachever les autres étapes de l’accord politique, préserver l’unité de la Libye et sa souveraineté et restaurer la sécurité et la stabilité dans le pays ».

Par ailleurs, la délégation tunisienne a présenté une proposition portant sur « le renforcement du rôle de la Ligue arabe et des pays voisins dans le soutien au conseil de la présidence du gouvernement d’unité nationale, la consolidation du processus de règlement politique en Libye sous l’égide de l’ONU et l’aide des libyens à surmonter la situation actuelle par le biais de la désignation d’un représentant spécial du secrétaire général de la ligue pour suivre l’évolution de la situation, mener des contacts avec les différents protagonistes en Libye ainsi que les parties internationales concernées par la situation dans le pays afin d’aider à aplanir les difficultés qui entravent le processus de règlement politique ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo