Le Noël interdit de Neji Jelloul : « Touche pas à mes vacances...

Le Noël interdit de Neji Jelloul : « Touche pas à mes vacances d’hiver »

Par -

Ils agissent toujours par effraction, semblent chercher midi à quatorze heures mais, au fait, mettent en oeuvre des stratégies sournoises et subreptices, par excès de zéle, pour complaire à la statue du commandeur islamiste.

Néji Jalloul (ministre de l'Education)
Néji Jalloul (ministre de l’Education)
Des vessies pour des lanternes

Tout politicien aujourd’hui au pouvoir, fut-il chef de gouvernement ou membre influent de Nidaa Tounes, doit avant toute chose être adoubé par les crypto-islamistes à leurs heures d’Ennahdha.

Neji Jelloul, le fulminant ministre de l’Education qui prétend casser les syndicalistes au nom d’une illusoire course en avant et d’un accord tacite avec les nahdhaouis qui ne font pas dans la colombe mais dans le faucon, ne fait pas exception à cette règle malsaine qui brouille les lignes et fait passer des vessies pour des lanternes pour que les deux grands partis de la majorité se partagent le gâteau Tunisie.

Un ministre qui surfe sur le populisme et l’anti-syndicalisme

Suspect à mes yeux pour avoir systématiquement attisé le feu en faisant mine de négocier alors qu’il n’a jamais (ou presque) tenu sa parole donnée aux syndicalistes, Neji Jelloul n’a pas fait dans la dentelle mais dans le populisme le plus abject en faisant en sorte que l’opinion publique prenne en grippe le corps enseignant, boucs émissaires de tout un système ainsi que des errements de ce ministre.

Excès de zèle dans l’attente d’une contrepartie ?

Aujourd’hui, sans avoir l’air d’y toucher, il bricole les rythmes scolaires pour prétendument les rationaliser alors que c’est tout le contraire qui se passe. Pour gagner en notoriété auprès des islamistes, il s’attaque aux vacances d’hiver et combine sa petite affaire de sorte que les élèves soient à l’école fin décembre.

C’est tellement cousu de fil blanc qu’on en rirait! Les islamistes ont-ils besoin de ce type de gages, de ce zéle primaire qui présente aux gourous nahdhaouis la certitude que nos chères petites têtes brunes et blondes ne seront pas en vacances pendant Noel?

Gesticulations fondamentalistes

Ces combats et bricolages d’arrière-garde, signe d’une islamisation aussi « feutrée » que cocasse, n’honorent personne et sont clairement dans le registre grand-guignolesque.

Que le ministre Jelloul revoie sa copie et cesse ces gesticulations fondamentalistes! La Tunisie a d’autres priorités que ces gesticulations qui ne font que continuer à creuser la tombe de notre école sur l’autel désormais des fantasmes des islamistes et de leurs affidés…

H.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo