Gafsa : Arrêt d’approvisionnement des usines du GCT en phosphate

Phosphate Gafsa
Phosphate Gafsa

Les opérations d’approvisionnement des usines du groupe chimique Tunisien (GCT) en phosphate, notamment à Médhilla, Gabès et Sfax ont été bloquées après une nouvelle vague de protestation, a indiqué le directeur général adjoint de la compagnie de Phosphate de Gafsa, Taieb Yahyaoui.

Des diplômés sans-emploi, notamment dans les divers sites de production de phosphate et les circuits de distribution à Metlaoui, poursuivent depuis samedi un sit-in dans plusieurs sites de production de phosphate et au niveau de la gare.

Le directeur général adjoint de la compagnie de Phosphate Gafsa, a affirmé que l’arrêt de transport du phosphate aux usines du GCT a un impact négatif sur les activités des secteurs du phosphate et des engrais, soulignant que la compagnie de phosphate de Gafsa est approvisionnée essentiellement par les usines de Metlaoui.

Youssef Chahed, chef du gouvernement a présidé une séance de travail, mardi 30 août, à la Kasbah, consacrée au dossier du phosphate dans le bassin minier en présence de la ministre de l’Énergie et des Mines, Héla Cheikhrouhou, du ministre du Transport, Anis Ghedira, du ministre en charge des relations avec les Instances Constitutionnelles, la société civile et les Droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia, du ministre chargé des relations avec l’ARP, Iyed Dahmani, ainsi que des élus de la région de Gafsa.

La production du phosphate brute est passée de 965.8 mille tonnes au cours du premier semestre 2015 à 1868.6 mille tonnes à la fin de la même période de l’année en cours, soit un taux de croissance de 93.5% selon l’INS.

Le taux de production de phosphate a atteint les 2.1 millions de tonnes lors des sept premiers mois de l’année 2016, « un taux loin des estimations prévues par la Compagnie de Phosphate Gafsa, prévu à 3.8 millions de tonnes », a déclaré Ali Houchati, chargé de communications de la CPG début août.

De son côté, la SNCFT a dénoncé par le biais de la déclaration de l’un de ses dirigeants la main mise d’un lobby sur le transport des phosphates, accusant ce lobby de faire en sorte que le transport de ces phosphates ne se fasse plus par voie ferrée mais par la route.

Commentaires:

Commentez...