CA-EST : Mon derby aux couleurs de toutes les nostalgies…

La finale de la Coupe de Tunisie entre le Club Africain et l’Espérance de Tunis me renvoie à une foule de souvenirs dont l’ancrage n’est autre que le stade d’El Menzah.

Bien sûr, je pourrais évoquer le stade Zouiten et les nombreux derbies que j’ai pu y voir entre 1966 et 1968. Toutefois, aucun de ces derbies n’avait la saveur d’une finale de Coupe de Tunisie…

Derby CA vs EST (Février 1970)
Derby CA vs EST (février 1970)
La première finale CA-EST

En effet, la première finale entre le Club Africain et l’Espérance a été jouée en 1969 au stade olympique d’El Menzah. D’ailleurs, c’était la toute première fois qu’une finale de coupe était jouée dans cette arène inaugurée le 8 septembre 1967 par le président Bourguiba à l’occasion des Jeux méditerranéens.

J’y étais aussi bien pour l’ouverture des Jeux que pour la finale entre le CA et l’EST. Pour les JM, nous avions pu assister à une belle victoire de Gammoudi puis par une promenade de l’équipe nationale devant la Libye avec un net 3 à 0 et des buts de Machouche (EST) et Madhi (SRS) à deux reprises.

Le chef d’oeuvre de Tahar Chaibi

Pour la finale de la Coupe de Tunisie 1969, le Club Africain emportera la mise sur le score sans bavures de 2 à 0 avec des buts de Abderrahmane Rahmouni et Tahar Chaibi.

Je me souviens bien du but de Chaibi, en pleine course entre deux défenseurs de l’EST, il décocha des trente mètres un tir à ras de sol qui finira dans la cage de Mokhtar Gabsi, le keeper espérantiste.

Troisième coupe de rang!

La messe était dite et le CA soulèvera sa troisième coupe d’affilée dans une série de quatre commencée face à l’Etoile en 1967, au Sfax Railways Sport en 1968 et l’Avenir de la Marsa en 1970.

J’ai assisté à toutes ces finales et en garde le souvenir d’une ferveur clubiste humble dans la victoire et digne dans la défaite.

Le redoutable Noureddine Diwa

Je me souviens aussi de tous ces joueurs clubistes et espérantistes qui foulèrent le gazon d’El Menzah. Nous autres clubistes redoutions Noureddine Diwa qui, de retour de France, avait signé avec l’EST.

Bien sûr, Machouche, Ben Mrad et Aouini étaient aussi à surveiller comme l’huile sur le feu. Et pour cela, l’arrière-garde clubiste avait fière allure avec Jelloul Chaoua, Ali Rtima, Hamadi Bennour et Taoufik Klibi.

Attouga, un lion dans sa cage

Devant, Tahar Chaibi, Salah Chaoua et Mohamed Salah Jedidi devaient faire la différence en surpassant les Ridha Akacha, Hamadi Touati et autres Larbi Gueblaoui et Raouf Meddeb.

Intraitable, comme un lion dans sa cage, Attouga était le dernier et infranchissable rempart. Gabsi fut moins heureux en ce 13 juillet 1969.

Le respect de l’esprit sportif

Le CA et l’EST se retrouveront en finale en 1976 pour une nouvelle victoire clubiste. Il faudra attendre 1980 pour voir l’EST remporter sa première coupe aux dépens du CA. Ensuite, les confrontations se poursuivront encore et toujours pour le plus beau des derbies de Tunisie…

De quoi sera fait le match de ce samedi 27 août, près de cinquante ans plus tard ? Nul ne sait et aucun pronostic ne tiendrait la route face à la glorieuse incertitude du sport…

Que la fête soit totale et que le meilleur gagne dans le respect de l’esprit sportif et du fair play !

H.B.

Commentaires:

Commentez...