Commerce parallèle et mendicité des enfants : Dans 60% des cas, la famille est responsable

mendiant

Depuis quelques années, les rues de la capitale, mais aussi des différentes villes des gouvernorats regorgent d’enfants mendiants ou travaillant dans le commerce parallèle. Un phénomène socio-économique qui dérange et qui ne cesse de s’accroître.

Selon la délégation générale de la protection de l’enfance, dans 60% des cas, c’est la famille qui exploite et pousse l’enfant à quitter les bancs de l’école pour aller mendier.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, le délégué général de protection de l’enfance, Mehiar Hamadi, a indiqué que la première menace est bel et bien la famille qui envoie les enfants vers plusieurs régions du pays, notamment les villes côtières pour mendier et leur apporter de l’argent.

Il s’agit, selon lui, d’un phénomène extrêmement dangereux qui devrait être traité. Les auteurs de ces dépassements devront également être sanctionnés.

Commentaires:

Commentez...