Pour l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, « ceux qui ne veulent pas payer la taxe n’ont qu’à rester en Algérie » !

Abdelkader Hadjar
Abdelkader Hadjar

Suite aux derniers mouvements protestataires dans différents passages frontaliers entre la Tunisie et l’Algérie, Abdelkader Hadjar, ambassadeur d’Algérie à Tunis, a déclaré que « ceux qui protestent contre la taxe sont des trabendistes ».

En effet, des Algériens ont protesté depuis le mois de Juillet contre la taxe de 30 dinars qui leur a été imposée par les autorités tunisiennes. Les passages frontaliers de Ras El Aioun, Oum Teboul, Sakiet Sidi Youssef et Bir el After à Tebessa ont été bloqués pour une courte durée par les protestataires.

Interrogé par la chaîne algérienne Ennahar TV, Abdelkader Hadjar a estimé que la décision d’appliquer la taxe de 30 dinars est légale et légitime étant votée par le parlement tunisien et « celui qui ne veut pas payer 30 DT aux autorités tunisiennes n’a qu’à rester en Algérie et ne pas venir en Tunisie, un point c’est tout ».

Par ailleurs, l’ambassadeur d’Algérie à Tunis a exhorté les autorités algériennes à faire de même et imposer une taxe identique aux Tunisiens mettant en garde contre les risques de ces mouvements protestataires.

« Les frontières algériennes sont sous tension à l’ouest comme au sud et à avec la Libye. La seule frontière calme est celle avec la Tunisie. Aussi, il ne faut pas créer un problème sur une frontière calme pour une histoire de 30 DT », a-t-il exprimé.

Une rencontre a eu lieu mardi entre le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hassan Rabhi et le chargé d’affaires à l’ambassade de Tunisie à Alger, Chokri Latif. Selon un communiqué du ministère des AE algérien, les deux parties « ont passé en revue les conditions de déplacement et de résidence des ressortissants des deux pays et les moyens de les améliorer davantage pour qu’elles soient au niveau des relations privilégiées liant les deux pays et les deux peuples ».

Selon les derniers chiffres de la Police algérienne des frontières, 17.000 Algériens traversent quotidiennement les frontières en direction de la Tunisie.

L’affluence des algériens en Tunisie est en hausse par rapport à l’année précédente malgré les contestations quotidiennes contre la taxe de 30 dinars imposée par les autorités tunisiennes au niveau des passages frontaliers.

Commentaires:

Commentez...