Vers la levée de la taxe de 30 dinars imposée aux Algériens

Vers la levée de la taxe de 30 dinars imposée aux Algériens

Par -
Frontière algérienne
Frontière algérienne

Selon des infos relayées par Mosaïque FM, l’ambassadeur algérien à Tunis, Abdelkader Hajjar serait en pourparlers avec les autorités tunisiennes pour la levée de la taxe de 30 dinars imposée sur les algériens qui quittent le sol tunisien.

L’ambassadeur avait indiqué lors d’une déclaration accordée au journal algérien Al Khabar qu’il a contacté le ministre tunisien des Affaires étrangères à trois reprises et demandé une rencontre avec le président, Béji Caid Essebsi.

Ces tentatives interviennent au moment des protestataires, de part et d’autres des frontières tuniso-algériennes, ont manifesté pour la levée de cette taxe. En effet, pour la quatrième fois en l’espace de deux semaines, le poste frontalier algéro-tunisien de Betita, situé à 150 kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Tébessa, a été fermé, dimanche 14 août.

Pourquoi cette revendication intervient-elle près de deux années après l’entrée en vigueur de cette taxe en vertu de la Loi de finance 2014 ? Est-ce suite à l’affluence exceptionnelle de touristes algériens en Tunisie, cet été ?

Ce qui est sûr, c’est que les autorités algériennes, selon le journal Al Watan, espèrent parvenir à un accord avec les Tunisiens en vue d’abroger la loi et lever

la taxe avant l’adoption de la Loi de finance 2017 par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo