Le burkini déclenche de violents heurts entre Corses et Maghrébins

La tension reste vive en Corse après les heurts intercommunautaires ayant opposé, samedi, les insulaires à la population issue de l’immigration, essentiellement les Maghrébins.

Près de 500 Corses sont partis de Bastia et se sont dirigés vers Lupino, un quartier populaire de la ville où vivent des immigrés. Tous voulaient en découdre avec les habitants et répétaient slogans et insultes à l’encontre des Maghrébins. « Nous voulons leur faire voir qu’on est chez nous, là où on veut en Corse. Nous, on est chez nous »; a déclaré un des manifestants à France info TV.

À l’origine de ces tensions, une altercation la veille à Sisco en Haute-Corse.

Des touristes auraient photographié sur cette plage des femmes qui se baignaient en burkini. Agacés, des hommes d’origine maghrébine s’en seraient alors pris à un groupe de jeunes de la commune. Une violente rixe s’est ensuite déclenchée. Au moins cinq personnes ont été blessées à coup de harpon et à l’arme blanche. D’autres sont touchés plus légèrement.

Burkini en France
Burkini en France

Les forces de l’ordre, malgré l’appel lancé par le maire de Sisco, ont eu du mal du mal à maîtriser la situation et il y a de fortes craintes de représailles de part et d’autre ainsi qu’une probable montée des agressions xénophobes dans l’île de Corse où plusieurs immigrés ont déjà été victimes, de par le passé, d’actes racistes.

Notons que le maire de Sisco a pris, dimanche 14 août au soir, un arrêté interdisant le burkini.

Commentaires:

Commentez...