Le SNJT et la HAICA appellent Youssef Chahed à veiller au respect de la liberté de la presse et de l’information

HAICA SNJT
Réunion entre les membres du SNJT et de la HAICA

Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) et la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HAICA), ont appelé vendredi 12 août, le prochain chef du gouvernement à veiller au respect de la liberté de la presse et de l’information.

« Il s’agit de consacrer l’indépendance des médias publics et de respecter les prérogatives de la HAICA » a précisé le SNJT dans un communiqué.

Des dérapages constatés dans la ligne éditoriale des médias audiovisuels

Le SNJT a mis en garde contre des dérapages constatés dans la ligne éditoriale de certains médias audiovisuels, dont ils n’ont pas cité les noms, et qui « se sont transformés en instruments de propagande à la solde de certains partis politiques ». Des dérapages qui ne sont pas conformes au cahier de charge et au décret loi numéro 116, selon le SNJT.

Une affaire de corruption aurait vu le jour dans un établissement audiovisuel confisqué par l’Etat et dont le dossier a été soumis par le SNJT à la HAICA.

Toutefois, des violations ont été commises dans certains établissements audiovisuels, à l’instar de Radio Kalima et les chaînes de télévision privées TNN TV, Attessia et Al Hiwar Ettounsi, dont le syndicat qu’ils n’ont pas respecté les droits matériels et économiques de leurs journalistes.

Commentaires:

Commentez...