Charfeddine Kallil pointe du doigt les ministres de l’Intérieur et de la Justice

Issam-Dardouri

L’annulation de la conférence de presse de Issam Dardouri, président de de l’organisation tunisienne pour la sécurité et le citoyen, qui devait avoir lieu ce mardi 9 août 2016, n’est pas passée inaperçue.

Selon l’avocat de Dardouri, Charfeddine Kallil, plusieurs informations devaient être dévoilées lors de cette conférence de presse concernant des malversations dans des affaires de terrorisme, ajourant que son client possède des documents importants relatifs à ces affaires.

Kallil n’a pas hésité à pointer du doigt les ministres de l’Intérieur et de la Justice.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, Kallil a accusé le ministre de la Justice de vouloir protéger un procureur de la république du pôle judiciaire contre lequel une enquête a été ouverte.

Quant au ministre de l’Intérieur, l’avocat l’a accusé d’être « un nostalgique de Ben Ali », indique la même source.

Commentaires:

Commentez...