Bizerte : Des parasols installés illégalement sur des plages saisis par la police

parasol

Dans le cadre d’une campagne menée par des brigades de la police touristique, de la sûreté publique et l’ordre public dans quelques plages du gouvernorats de Bizerte, une trentaine de parasols installés de manière illégale sur des plages publiques, ont été saisis hier.

Selon la TAP, qui cite le chef de la brigade de la police touristique à Bizerte, cette campagne de contrôle sécuritaire a concerné les plages d’El Rimal et Ras El Blat et s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les squatteurs des plages pendant la saison estivale.  Des amendes ont été infligées aux contrevenants.

Le chef de la brigade de la police touristique a appelé les citoyens à déclarer toute infraction, dépassement ou augmentation excessive des prix de location de mobilier de plage, ajoute la même source.

Il est à rappeler qu’en juillet, plusieurs plages publiques de Bizerte ont connu l’installation de parasols et de transats par des individus qui obligent les gens venant se baigner à payer un tarif de 20 dinars pour pouvoir y accéder.

Ces dépassements ont été enregistrés sur les plages de Aïn Mestir, Rafraf, Sidi Ali Mekki, Ghar El Melh et Ras Enjla, très populaires pendant la saison estivale.

Lire aussi :

Commentaires: