Une Saoudienne reconnue coupable « d’indécence devant les médias » pour avoir parlé de son viol

burqa
Photo d’illustration

Subir un viol collectif et aller raconter votre histoire dans les médias est un acte « indécent » en Arabie Saoudite, d’ailleurs cette femme en est la preuve.

Une jeune saoudienne âgée de 19 ans a été condamnée à 6 ans de prison et 200 coups de fouets après avoir été violée par un groupe de 7 hommes.

Selon l’Indian Express, son seul crime est d’avoir raconté l’histoire de son agression dans les médias.

Un acte dangereux selon la loi saoudienne qui exige que les femmes doivent impérativement être accompagnées d’un responsable issu de leur famille lors de toute intervention en public.

Accusée d’avoir enfreint la loi, la sentence de la jeune femme a été revue à la hausse et est passée de 90 à 200 coups de fouets. Elle a été reconnue coupable d’indécence devant les médias.

Commentaires:

Commentez...