Après l’instauration de l’état d’urgence, la Turquie suspend la Convention des droits...

Après l’instauration de l’état d’urgence, la Turquie suspend la Convention des droits de l’Homme de l’UE

Par -

erdogan

Le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus, a annoncé ce jeudi 21 juillet que la Turquie allait temporairement déroger à la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH). Cette décision vient 24 heures après l’annonce de l’instauration de l’état d’urgence dans le pays pour 3 mois.

Une annoncé qui a vite été considérée comme une nouvelle preuve de la dérive autoritaire des autorités turques, qui ont même considéré le rétablissement de la peine de mort.

A rappeler que suite à la tentative de putsch ratée, les autorités turques ont décidé d’arrêter 6000 juges et militaires et de limoger plus de 8000 policiers. L’opération de « nettoyage » ne s’arrête part là.

Environ 15.000 fonctionnaires du secteur de l’enseignement ont été suspendus. 1577 doyens d’universités et 257 membres du personnel du cabinet du Premier ministre ont également été mis de coté.

Ces employés sont soupçonnés d’être liés au prédicateur Fethullah Gülen, accusé d’être derrière le putsch manqué.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo