Turquie : Le rétablissement de la peine de mort pourrait faire foirer la candidature d’adhésion à l’UE

erdogan

Abolie en Turquie depuis près de 12 ans, la peine de mort pourrait revoir le jour dans le pays récemment témoin d’une tentative de putsch.

C’est le président lui-même qui a évoqué cette possibilité hier, dimanche 17 juillet 2016, devant une foule de sympathisants. Ces derniers scandaient : « Nous voulons la peine de mort » pour les personnes impliquées dans le coup d’Etat raté.

« En tant que gouvernement et en tant qu’Etat, nous connaissons et entendons cette demande qui est la vôtre. Nous ne pouvons pas ignorer votre demande. Je pense que notre gouvernement va en discuter avec l’opposition et qu’une décision sera sans aucun doute prise. […] En démocratie, la décision, c’est ce que veut le peuple », a déclaré Erdogan.

Notons que la décision de l’abolition de la peine de mort a été prise dans le cadre de la candidature d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

A rappeler que le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag, avait annoncé que, moins de 48h après la tentative du coup d’Etat, environ 6000 personnes se trouvent en garde à vue.

« Le grand ménage continue », a-t-il déclaré hier, affirmant que des généraux, des juges, des procureurs et des soldats font partie des personnes arrêtées.

Lire aussi :

Commentaires: