Carnot, Fallières, Loubet, Cambon : Le souvenir de quelques écoles tunisoises

Carnot, Fallières, Loubet, Cambon : Le souvenir de quelques écoles tunisoises

Par -

Lycée Carnot (photo - yadvashem.org)Qu’on ne me demande pas d’être exhaustif ! Car, en la matière, les commentaires des amis lecteurs sauront combler les vides et ouvrir de multiples perspectives…

Je suis un ancien du lycée Carnot de Tunis et je pourrais vous raconter la petite histoire de cet établissement fondé en 1882 et qui, avec le collège Sadiki, compte parmi les plus anciennes écoles de la capitale.

Bribes d’écoles oubliées

Je me contenterai plutôt de quelques touches impressionnistes pour retrouver ne serait-ce que la trace de certains établissements scolaires qui pour les uns existent encore sous un autre nom et pour les autres ont disparu dans les soubresauts de l’histoire.

Ainsi en est-il du Liceo Ginnasiale Italiano, le lycée italien de Bab Djedid né en 1887 et aujourd’hui disparu.

Rue de Russie, lycée technique, rue de Marseille…

Plusieurs lycées et écoles ont vu le jour à cette période. Citons le lycée de jeunes filles de la rue de Russie, fondé en 1891, qui porta le nom d’Armand Fallières..

Citons aussi l’école professionnelle Emile Loubet fondée en 1903 et devenue aujourd’hui le lycée technique de Bab El Allouj.

Citons également le collège Paul Cambon, créé en 1914, et devenu de nos jours le lycée de la rue de Marseille.

De Saint-Charles à Bourguiba

Quant au lycée Carnot, s’il fut créé en 1882 sous le nom collège Saint-Charles, il ne prendra le nom de Carnot qu’en 1898. De nos jours, ce lycée porte le nom de Bourguiba.

Bien sûr, la chronique de ces nombreux lycées reste à écrire. Toutefois, les évoquer rafraîchit notre mémoire et les rappelle à notre bon souvenir…

H.B.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo