Imed Daimi veut fermer les maisons closes contrôlées par l’Etat

Imed Daimi veut fermer les maisons closes contrôlées par l’Etat

Par -

Prostitution tunisie (credit photo - Nawaat)Imed Daïmi, rapporteur de la commission des droits et des libertés à l’ARP, veut criminaliser toute forme de prostitution en Tunisie à commencer par celle qui est organisée par l’Etat grâce au décret 48.

Dans une déclaration à la radio Mosaique FM, il indique que la prostitution doit être criminalisée et que cela englobe les maisons closes contrôlées par l’Etat. Selon lui, l’Etat n’a pas le droit de soutenir le trafic des êtres humains, d’où la décision d’examiner le décret en question.

Il s’agit, selon lui, d’appliquer des sanctions sévères contre les personnes qui participent et organisent les réseaux de trafic des êtres humains sous toutes ses formes.

Ces sanctions ont été discutées lors de l’examen du projet de loi criminalisant le trafic des êtres humains. Le projet doit criminaliser aussi toutes les formes d’écoute téléphonique hors du cadre légal.

A.B.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo