Banque Mondiale : Prêt de 10 milliards de dinars au profit de la Tunisie

Banque-mondialeDans un communiqué rendu public ce mercredi 18 mai 2016, la Banque Mondiale annonce avoir approuvé à Washington, une nouvelle stratégie d’appui économique au profit de la Tunisie prévoyant un montant de prêts pouvant aller jusqu’à 5 milliard de dollars (plus de 10,3 milliards de dinars) sur cinq ans.

La stratégie vise à booster la croissance économique de la Tunisie et d’autre part, créer des postes d’emploi en faveur des jeunes, des femmes et des habitants des régions peu développées.

Ce nouveau « cadre de partenariat-pays » est conçu pour soutenir le plan quinquennal du gouvernement tunisien visant à poursuivre des réformes économiques vigoureuses dans le but d’encourager les investissements, en particulier dans les territoires en retard de développement, annonce la Banque mondiale.

Le nouveau cadre de partenariat-pays de la Tunisie s’articule autour de trois principaux objectifs :

  • Mener à leur terme les réformes économiques engagées à la suite de la révolution de 2011 afin de consolider la stabilité macroéconomique de la Tunisie et de soutenir la création d’emplois et l’innovation par le secteur privé en améliorant l’environnement de l’entreprise ;
  • Réduire les disparités de débouchés économiques et de niveaux de vie entre les agglomérations côtières et les régions sous-développées ;
  • Soutenir les segments les plus vulnérables de la société et contribuer à renforcer la confiance entre les citoyens et les gouvernants grâce à des institutions publiques plus transparentes et responsables.

[quote_box_center]« Notre stratégie vise à accompagner les efforts entrepris par la Tunisie pour que la réussite de sa transition politique débouche sur des avancées sociales et économiques tangibles pour ses habitants, déclare Marie Francoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb.

Ce processus passe par l’élaboration d’un nouveau contrat social qui repose sur la confiance des citoyens envers leur gouvernement et sa capacité à garantir à tous l’accès à des services publics de qualité et une participation économique selon des règles du jeu équitables. »[/quote_box_center]

Le cadre de partenariat a été élaboré en collaboration avec la Société financière internationale (IFC), la branche du Groupe de la Banque mondiale chargée du secteur privé, et l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), qui assure les investissements contre les risques politiques.

Rappelons que la Banque Mondiale avait annoncé en mars dernier être en train d’étudier l’octroi à la Tunisie de crédits pour renforcer le processus de la transition démocratique et booster son économie.

KJ

Lire aussi: 

Commentaires: