Le MI évoque la planification « d’attaques synchronisées » ; Reuters parle d’attentat déjoué à Tunis

tunisia - reuters

En marge de l’opération sécuritaire qui s’est déroulée ce mercredi 11 mai à Mnihla, le ministère de l’Intérieure a publié un communiqué dans lequel il a annoncé que les terroristes tués et appréhendés, venaient de plusieurs régions et préparaient des attaques synchronisées, sans préciser où et quand devaient avoir lieu ces actes terroristes.

« Dans le cadre de l’opération sécuritaire en cours aujourd’hui 11 mai 2016, pour traquer des terroristes venus de différentes régions du pays et regroupés dans la capitale, particulièrement à Ettadhamen, en vue de préparer des attaques terroristes synchronisées, une quantité d’armes a été saisie. Il s’agit de kalachnikovs, grenades, pistolets et munitions. L’opération est toujours en cours », indique ce communiqué qui manque de précisions étant donné que l’opération sécuritaire est toujours en cours.

Le communiqué a été publié en trois langues, l’arabe, le français et l’anglais. Il a été repris par toutes les agences de presses, notamment par Reuters. Or, cette agence pourtant connue pour son sérieux a reproduit l’information en y ajoutant des recoupements sur le nombre des terroristes tués et arrêtés et en rappelant les 4000 Tunisiens partis rejoindre Daech en Syrie et qui ne manqueront pas de retourner en Tunisie en passant par la Libye.

Reuters a titré : « Tunisia says kills two suspected militants planning Tunis attacks« . Un titre qui ne reflète ni le communiqué du ministère de l’Intérieur ni la réalité du terrain. Et en supposant que le ministère déclare dans les heures qui viennent que les terroristes préparaient vraiment des attaques sur Tunis, une agence comme Reuters peut-elle se permettre de faire des déductions dangereuses de la sorte !

Des déductions qui ont été reprises dans le monde entier et qui ne peuvent que porter préjudice à un pays souffrant de son tourisme à quelques jours de la haute saison. Le tourisme, secteur stratégique de l’économie tunisienne, peine à redémarrer. Les attentats qui ont eu lieu en Tunisie ces dernières années et notamment ceux du Bardo et de Sousse ont porté un coup fatal à la destination Tunisie boudée par les Européens.

Reuters vient de donner, à sa manière, un autre coup à la Tunisie !

A.B.

Commentaires: