Akremi: « Le pays fourmille de corrompus étroitement liés au pouvoir »

Lazhar AkremiLazher AkREmi, ancien ministre nidaiste, a réglé ses comptes aujourd’hui 6 mai 2016, sur les ondes de Mosaïque FM.

Et il n’y a pas été avec le dos de la cuillère. Il accuse Hafedh Caïd Essebssi, fils du président de la république de l’avoir écarté du parti, ainsi que Mohsen Marzouk et Taïeb Baccouche, de manière illégale.

« Nidaa était multicolore. Il y avait des gens de gauche, de droite, des modérés. Et c’est cette variété qui nous a valu 86 sièges. Mais l’absence de démocratie au sein du parti a été à l’origine de guerres internes pour le pouvoir »

Pour Akremi, Nidaa Tounes n’existe plus. Le parti s’est totalement effrité. et c’est la corruption qui dirige à présent.

« On parle toujours de la corruption d’avant 2010. Mais la corruption d’après la révolution personne n’en parle ! Pourtant, le pays fourmille de corrompus et ils sont étroitement liés au pouvoir. »

S.B

Commentaires: