L’Etat tunisien autorisé à « espionner » certains utilisateurs de Facebook

13152739_10207950319627880_620949852_nSelon le rapport annuel de Facebook, la Tunisie a fait partie l’année dernière des pays qui ont été autorisés à obtenir des données personnelles de certains utilisateurs des réseaux sociaux Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram.

Les autorités judiciaires tunisiennes ont envoyé des demandes auprès du géant des réseaux sociaux pour pouvoir obtenir ces informations principalement portant sur les contenus du compte, les informations de base (noms, adresses..), adresse IP ou encore les différentes publications des utilisateurs en question.

L’accès à ces données est lié essentiellement à des affaires pénales ou terroristes. Lorsque l’Etat a accès à tel ou tel compte, les internautes ne sont pas automatiquement informés.

K.A.

Commentaires: