Une retraite à 65 ans saura-t-elle rétablir l’équilibre des caisses sociales ?

Une retraite à 65 ans saura-t-elle rétablir l’équilibre des caisses sociales ?

Par -

RetraiteTunis Hebdo | Le déficit cumulé des caisses sociales pourrait atteindre 4,6 milliards de dinars à l’horizon 2020 si une réforme du système de sécurité sociale n’est pas adoptée dans les brefs délais. C’est du moins ce qu’avancent certains experts…

Pour l’heure, l’on ne sait pas exactement l’ampleur du déficit des caisses sociales. On parle de 800 millions de dinars, voire d’1 milliard de dinars, mais personne n’a osé expressément dévoiler le chiffre exact.

Mais, c’est un secret de polichinelle. Le déséquilibre financier dans lequel se débattent les caisses sociales ne date pas d’aujourd’hui. Il est l’acheminement de deux, voire de trois décennies de descente aux enfers, matérialisée par une précarité des emplois et l’aggravation du phénomène du chômage.

Dans les années 80 à titre d’exemple, on avait 10 actifs pour financer un passif, alors que maintenant le ratio est de 2,4 actifs pour financer un passif.

La solution que préconise actuellement le gouvernement pour résorber le trou financier des caisses est de porter l’âge de départ à la retraite à 62 ans, voire à 65 ans pour ceux qui le demandent.

Solution très critiquée par la Centrale syndicale qui conteste et la démarche et l’approche. Si cette option va permettre aux caisses de se régénérer dans le court terme, dans le long terme elle va décélérer le marché de l’emploi qui souffre déjà d’un chômage d’un niveau alarmant.

Que choisir alors ? Parer au plus pressé quitte à compromettre l’avenir, ou faire face douloureusement aux problèmes actuels pour mieux appréhender demain ?

Chahir CHAKROUN

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo