Bourguiba, Sadiki et les casernes ottomanes

Habib Bourguiba à l’issue de son année de baccalauréat au Collège Sadiki (archive nationale)

C’est au collège Sadiki que le jeune Habib Bourguiba a poursuivi ses études. Pendant longtemps, cet établissement scolaire fondé par Sadok Bey en 1875 a accueilli la future élite intellectuelle bilingue de la Tunisie.

Nous connaissons tous la silhouette aux deux coupoles, flanquée d’un minaret de ce collège. Toutefois, ce que nous avons presque oublié, c’est que le collège initial n’était pas installé en haut de la colline de de la Kasbah.
En effet, le bâtiment qui abrite encore le collège Sadiki ne date que de 1897.

A sa fondation, le collège avait été provisoirement installé dans l’ancienne caserne de Sidi Morjani, à la rue Jamaa Zitouna.

Edifié par Hamouda Pacha au début du dix-neuvième siècle, cette caserne accueillit en effet le collège Sadiki puis lorsque le siège du collège fut construit, la caserne accueillera l’administration des habous avant de faire partie de la Bibliothèque nationale de Tunisie. En effet, la section des périodiques de la BN a longtemps occupé ces lieux.

Il existe à l’intérieur de la médina de Tunis trois casernes ottomanes. Celle de Sidi Morjani se trouve au 55 de la rue Jamaa Zitouna.

Les deux autres sont : la caserne El Attarine construite en 1814 et qui accueillit la Bibliothèque nationale ainsi que la caserne turque qui se trouvait sur le site de l’actuel hôpital Aziza Othmana.

H.B.

Commentaires: