Devant le ministère de l’Emploi : L’autoflagellation nouvelle forme de contestation

Un grand mouvement de contestation a eu lieu, ce lundi 4 avril 2016, devant le ministère de l’Emploi. Certains protestataires sont allé jusqu’à se flageller pour dénoncer la violence policière à leur encontre, selon eux.

Joint par Webdo, Wajdi Khadraoui, porte-parole du sit-in a déclaré que les contestations ont commencé dès le 12 février 2016 à l’issue d’une réunion avec les ministères de l’Emploi et du Développement , réunion qui a été sans suite. Wajdi Khadhraoui insiste pour rappeler que le ministre de l’Emploi leur a dit mot à mot : « Je n’ai pas de solutions ».

الان من امام وزارة التشغيل

الان من امام وزارة التشغيليا معذبهم

Posté par ‎يا معذبهم‎ sur lundi 4 avril 2016

[pull_quote_center] »Un représentant de chaque délégation de Kasserine est venu pour présenter nos revendications ainsi que nos idées. Mais personne n’a envie de nous écouter », rétorque Wajdi.[/pull_quote_center]

En ce qui concerne les troubles qui ont eu lieu d’aujourd’hui, le porte-parole du sit-in a précisé que « deux représentants sont venus faire part de leurs revendications au ministère mais la police s’est montrée violente envers eux ». « Pour réagir, nos amis se sont flagellés ».

Wajdi précise : « Nous, jeunes de Kasserine, on n’aime pas la violence. On n’est pas venu ici pour attaquer la police ».

B.Z.

Commentaires: