« Le dialecte tunisien possède 1800 équivalences avec des langues d’Europe et d’Asie »

12901085_221741341522993_7262573038146695755_o

Noureddine Zahmoul est un écrivain et chercheur tunisien âgé de 86 ans. Auteur de « Étymologie 3aam kaki7 », il a obtenu son doctorat à l’âge de 64 ans, quand il s’est « libéré », comme il aime à le rappeler.

L’écrivain défend une thèse selon laquelle toutes les langues asiatiques et européennes sont liées au dialecte tunisien « derja ».

Joint par Webdo, Noureddine Zahmoul nous a expliqué qu’à la suite de ses recherches sur les langues, il a trouvé plus 1800 équivalences entre le dialecte tunisien et les autres langues d’Europe et d’Asie.

En simplifiant les choses, disons que pour le Dr Zahmoul

« la majorité des mots que nous utilisons sont de même origine que d’autres mots européens et gardent le même sens ».

Il cite comme exemple des expressions telles que « Woh » ou « yé choumi », utilisée chez nous pour exprimer la surprise ou le choc.

Selon lui les mots anglais « How » et « much » ont été repris de « woh » et ‘Ya choumi ».

« Tout est une question d’inversion du mot » selon l’expert en langues. Pour lui, certaines civilisations inversent l’ordre des mots pour faciliter la prononciation.

Il est à noter qu’une langue dialectale peut très bien représenter la civilisation et la littérature, comme cela a été le cas pour « La Divina commedia » de Dante Alighieri, écrite en italien dialectal.

B.Z.

Commentaires: