Mohamed Abbou sanctionnera-t-il sa femme pour fraude?

pp1

Lors du vote pour le projet de loi du Conseil Supérieur de la Magistrature, l’association Al Bawsla avait épinglé Noomen El Euch en train de voter à la place de sa collègue, Samia Abbou. Ce qui est évidemment illégal.

Le Courant Démocratique a publié, hier 23 mars 2016, un communiqué reconnaissant la faute des députés et validant l’information donnée par Al Bawsla, annonçant par la même occasion que les fraudeurs seront sanctionnés.

Là où l’affaire se corse, c’est que le mari de Samia Abbou, l’un des députés frauduleux, n’est autre que le secrétaire général du parti qui est censé la sanctionner.

Mohamed Abbou va-t-il sanctionner sa femme ?

Une source appartenant au Courant Démocratique a confié à Webdo que les deux députés allaient passer devant une commission de discipline conformément à la loi interne du parti. Plusieurs sanctions sont prévues pour ce genre de dépassement: retrait de confiance, blâme, interdiction de se présenter aux élections…

«Contrairement aux autres partis, Nous avons des lois sévères afin de ne pas mêler famille et parti»

D’ailleurs, selon lui, le fils de Mohamed Abou qui milite au sein du parti est privé de toute responsabilité justement à cause de ce lien de parenté.

B.Z.

Commentaires:

Commentez...