La « metamorphose » d’Ennahdha : Vers l’abolition du Conseil de la Choura

La « metamorphose » d’Ennahdha : Vers l’abolition du Conseil de la Choura

Par -

Meeting Ennahdha (Crédit photo - lemde.fr)Se débarrasser de l’identité islamiste pour s’ouvrir sur le modernisme serait-il l’objectif imminent du mouvement Ennahdha ?

Rached Ghannouchi, premier dirigeant d’Ennahdha n’écarte pas cette possibilité. Cela commencerait par un changement de nom du parti et de président. Le tout serait  décidé lors du 10e congrès extraordinaire du Mouvement.

Ghannouchi lui-même l’a évoqué, dimanche 28 février, envisageant la possibilité de changer le nom du parti.

Abolition du Conseil de la Choura ?

Il a également indiqué à l’agence TAP que « l’abolition du Conseil de la Choura sera aussi parmi les nouveaux changements opérés lors du prochain congrès ».

« L’abolition du Conseil de la Choura ne signifie aucunement le renoncement aux principes de la choura et de la concertation », a-t-il modéré.

Ennahdha va-t-elle devenir « Al Mouhafidhoun » ?

Changer le nom d’Ennahdha n’est pas une idée nouvelle, puisqu’en septembre dernier, des sources au sein du parti ont évoqué ce sujet. Le nouveau nom du parti devrait être « Al Mouhafidhoun ». Ce terme qui signifie en langue arabe « Les Conservateurs » aurait les faveurs de l’aile dite modérée dans ce parti.

Un nouveau président ?

D’autre part, Abdeltif Mekki, dirigeant au sein du mouvement Ennahdha, avait annoncé le 24 février dernier que Rached Ghannouchi ne sera pas le seul candidat à la présidence du parti.

Le parti devenu majoritaire à l’ARP, est-il en train de se métamorphoser ? Oui, si l’on se base sur les informations indiquant qu’Ennahdha, soucieuse de son image, a fait depuis quelques temps appel à l’agence de communication Burston-Marsteller pour le soutenir dans sa mue médiatique.

Pour un montant de 18 millions de dollars, selon l’hebdomadaire Jeune Afrique, Ennahdha tablerait sur le dynamisme et l’entregent de Burston-Marsteller pour contribuer à éloigner son image des Frères musulmans et la rapprocher de celle d’un parti tel celui des Démocrates-chrétiens en Allemagne.

KJ

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo