Slim Chaker a traduit 157 affaires de corruption, détectées dans les trois banques publiques

Banques publiquesInterviewé dans l’émission « Expresso », sur Express FM, le directeur exécutif de I Watch, Mouhab Garoui est revenu sur la régression de l’indice de perception de la corruption de la Tunisie selon le rapport annuel de Transparency International.

Pour illustrer le niveau de corruption qui gangrène le pays, Mouheb Garoui a affirmé que l’actuel ministre des Finances, Slim Chaker, a traduit 157 affaires de corruption, détectées dans les trois banques publiques (STB – BNA – BH), devant la Justice. Ces affaires sont bien documentées avec les noms des corrompus et tous les détails qui vont avec.

Cette traduction devant la Justice a été faite en septembre 2015. Six mois plus tard, il n’y a rien de nouveaux concernant ces affaires. Mouheb Gaoui a même ajouté que le ministre Slim Chaker lui a confié qu’il ne peut rien faire de plus dans la mesure où il ne peut interférer dans les affaires de la justice. A elle donc de prendre le taureau par les cornes.

Concernant cette liste de corrompus, Mouheb Garoui nous apprend que les personnes concernées exercent toujours leurs fonctions et il y en a même qui ont été promues comme celui qui a été nommé, sous le règne de la Troika, comme PDG d’une compagnie d’assurance publique !

N.J.

Commentaires: